Ecouter Horizon FM en direct

Le calme est pratiquement revenu dans les cinq communes de la ville de Conakry. En tous les cas, depuis l’après-midi du lundi 27 mai 2013, la circulation routière est redevenue tout à fait normale sur l’axe Coza-Bambéto, et sur les transversales où on n’a

Le calme est pratiquement revenu dans les cinq communes de la ville de Conakry. En tous les cas, depuis l’après-midi du lundi 27 mai 2013, la circulation routière est redevenue tout à fait normale sur l’axe Coza-Bambéto, et sur les transversales où on n’a entendu aucun coup de feu, encore moins signalé des affrontements dans les rues. Une situation de quiétude sociale qui fait du bien à l’ensemble des populations de la capitale, heureuses de sortir enfin de quatre journées d’enfer, au cours desquelles des jeunes manifestants ont affronté les forces de l’ordre dans les quartiers chauds de Conakry. Une sorte de guérilla urbaine qui s’est soldée par des blessés dont certains grièvement, la mort de 12 personnes, selon le gouvernement, et de 11 d’après l’opposition qui a publié dans l’après midi du lundi, suite à une réunion regroupant ses principaux leaders présents à Conakry, un communiqué invitant leurs militants à prendre massivement part à la cérémonie de funérailles qu’ils comptent organiser le mercredi 29 mai 2013, et de faire de cette journée celle de la prière pour la paix et le repos des âmes de l’ensemble des victimes des violences en Guinée...

Après des journées de violences inouïes qui se sont soldées par des dégâts matériels importants et des pertes en vies humaines, sonne à présent l’heure du bilan, aussi bien du coté de l’opposition que du pouvoir en place.

Pour sa part, sans renoncer outre mesure à leurs droits constitutionnels relatifs à l’organisation des marches sur les places et voies publiques pour protester contre des décisions gouvernementales, l’opposition guinéenne regroupée au sein du Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition, l’Alliance pour la Démocratie et le Progrès, ADP, et leurs alliés du moment, a volontairement changé de méthode lutte. Sans pour autant préciser la nouvelle attitude qu’elle compte adopter pour le reste du combat qui est loin d’aboutir.

En attendant, avant de procéder, dès ce mercredi 29 mai 2013, à l’enterrement de ceux qu’ils qualifient de martyrs, l’opposition a publié ‘’sa liste’’ des victimes constituée de 11 personnes, âgées de 13 à 28 ans. Ce sont :

1- Mamadou

Bailo BAH, 25 ans, marchand ;

2- Alpha Ousmane BARRY, 23 ans, étudiant ;

3- Abdoul Gadiri DIALLO, 29 ans, marchand ;

4- Alseiny SOW, 18 ans, mécanicien ;

5- Mamadou Adama DIALLO, 13 ans, élève ;

6- Abdoul Bandiougou BARRY, 14 ans, élève ;

7- Amamdou Touppé DIALLO, 28 ans, élève ;

8- Amadou Diouldé DIALLO, 29 ans, marchand ;

9- Mamadou Oury BARRY, 22 ans, étudiant ;

10- Elh Salmana BARRY, 19 ans, élève ;

11- Alhassane SYLLA, 22 ans, mécanicien.

A l’instar des autres funérailles qui ont enregistré une importante mobilisation, cette fois-ci encore, l’opposition compte emprunter le tronçon allant de la morgue de Donka au cimetière de Bambéto, en passant la grande mosquée Faïçail de Conakry, où la prière sera faite sur les corps, et les ronds-points de Belle-Vue et Hamdallaye.

Au même moment, aussitôt son retour du sommet des chefs d’Etat à Addis Abéba, le Président Alpha Condé a rencontré les hauts cadres de la police et de la gendarmerie nationale pour faire l’état des lieux. De cette réunion rien ou presque n’a filtré. Sauf que peu de temps, après le chef de l’Etat a décidé de limoger le ministre de la sécurité, Maramany Cissé, qui a été remplacé Madifing Dianè.

Kerfalla Kourouma pour GuineeConakry.info


Ajouter un commentaire




Animateurs


Contact


Horizon FM.
Conakry
République de Guinée
Studio : +(224) 655 56 53 56
Admin : +(224) 657 94 46 97
Courriel
horizonfmconakry103@gmail.com
boubacaryacine2000@gmail.com