Ecouter Horizon FM en direct

Violences électorales : le FNDC annonce au moins 10 morts et appelle à la mobilisation pour les 2 prochains jours

 Extraits de la déclaration du FNDC

« Alpha Condé est prêt à toutes les folies pour mourir au pouvoir, quitte à transformer son pays en un cimetière. La Guinée est meurtrie, mais elle est toujours debout. Car bien entendu, le vaillant peuple de Guinée ne s’est pas laissé faire », a d’abord indiqué le FNDC dans son communiqué avant d’affirmer que partout en Guinée, les citoyens sont sortis pour empêcher la tenue des élections : « Une fois de plus, il a démontré sa traditionnelle bravoure. Partout dans le pays, de Conakry à Nzérékoré en passant par Kindia, Mamou, Labé, Kindia, Macenta, Boké, Boffa, Forécariah et Dubréka entre autres, il est sorti dans les rues pour empêcher le coup d’État constitutionnel. »

« Le peuple de Guinée a bravé les balles des forces de l’ordre qui ont arrêté massivement, tiré aveuglément, molesté cruellement, tuant au moins 10 personnes et blessant par balles plusieurs dizaines. Ces crimes et exactions ont été perpétrés par des unités d’élite de l’Armée guinéenne à savoir le Bataillon Spécial de la Présidence (BSP), le Bataillon Autonome des Troupes Aéroportées (BATA) et les Forces Spéciales Guinéennes (FS). »

« Le FNDC appelle à intensifier les manifestations demain lundi 23 mars et mardi 24 mars 2020 avec pour objectif ultime le départ du dictateur Alpha Condé qui est devenu illégitime. Le FNDC invite les citoyens à se mobiliser massivement aux carrefours et ronds-points de leurs quartiers d’où partiront les manifestations."


Ajouter un commentaire




Animateurs


Contact


Horizon FM.
Conakry
République de Guinée
Studio : +(224) 655 56 53 56
Admin : +(224) 657 94 46 97
Courriel
horizonfmconakry103@gmail.com
boubacaryacine2000@gmail.com