Ecouter Horizon FM en direct

Deux petits garçons meurent dans l’incendie, à Bruxelles : “la mère les avait laissés seuls à la maison pour aller à la pharmacie”

Deux petits garçons de 2 et 4 ans -de parents guinéens- sont morts dans l’incendie d’une maison à Laeken. Leur mère (33 ans) les avait laissés seuls pour acheter des médicaments à la pharmacie voisine. Quand elle est revenue, son appartement était en feu.

Mercredi après-midi, Maferein (33 ans) s’absente quelques instants pour faire des courses dans son quartier. La mère célibataire doit se rendre à la pharmacie pour acheter des médicaments pour son diabète. Elle emmène ses deux filles, 1 et 7 ans, avec elle et laisse ses fils Amaya (4 ans) et Yaguine (2ans) à la maison pour une raison encore inconnue.

 

La pharmacie n’est pas loin, à cinq minutes de marche tout au plus. La femme compte faire vite. Pourtant, pendant ces quelques minutes où les deux enfants sont seuls, les choses tournent mal. Un énorme incendie se déclare dans son appartement situé au premier étage d’une maison mitoyenne. Lorsque Maferein revient dans la rue de son domicile, peu avant 13 heures, les pompiers et les policiers sont déjà là.

Flammes

Ils ont été alertés par des voisins qui ont vu des flammes jaillir de la fenêtre et donné l’alerte aux habitants de la maison mitoyenne. Nordine, le voisin du dessous de Maferein, n’est toujours pas au courant lorsqu’un voisin paniqué appuie sur toutes les sonnettes de la porte d’entrée. “Je n’ai rien senti, vu ou entendu”, dit-il. Avant de s’enfuir à l’extérieur, il monte à l’étage avec le voisin pour prévenir les autres résidents. Chez Maferein, la porte est fermée à clé. “Nous avons ouvert la porte d’un coup de pied et regardé à l’intérieur. Il y avait beaucoup de fumée, donc on ne pouvait presque rien voir. Nous n’avons pas entendu de pleurs, pas de cris, rien. Nous avons pensé que personne n’était à la maison et nous avons rapidement couru dehors. Si seulement les enfants avaient fait un bruit. Alors nous aurions pu les trouver.”

A leur arrivée, les pompiers entrent dans l’appartement et découvrent les jeunes enfants. Les secouristes parviennent à sortir les petits garçons gravement brûlés de l’appartement en feu pour les emmener à l’hôpital. Maferein part avec l’ambulance, l’une de ses amies s’occupe de ses deux filles en attendant.

Appel en pleurs

Amaya et Yaguine succombent à leurs blessures à l’hôpital. “Elle m’a appelée en pleurant”, raconte l’amie qui a accueilli ses enfants. “Je pense qu’elle est toujours avec la police, mais nous ne pouvons pas la joindre. Je voulais l’appeler parce que la police est venue chercher les enfants. Le procureur général m’a dit qu’ils devaient le faire. En fait, j’aurais préféré m’occuper d’eux moi-même, mais ils ne m’ont pas laissé faire.”

Le procureur général a fait appel à un expert en incendie pour enquêter sur la cause. On ne sait pas encore comment le feu a pris. En tout cas, l’incendie semble avoir été causé par un accident. Les membres de la famille et les amis du quartier suggèrent qu’elle a peut-être fait la cuisine et laissé une casserole sur le feu. “Elle m’a apporté quelque chose à manger il y a trois jours pour le Ramadan. Elle ne se sentait pas bien. C’était à cause de sa maladie (le diabète, voir plus haut). Je lui ai dit de prendre soin d’elle”, raconte un ami proche, qui se décrit comme un oncle, et attend désespérément des nouvelles dans la rue.

Le mari d’une cousine de Maferein regarde fixement la façade brûlée. “Si seulement elle n’avait pas laissé les enfants seuls… J’espère qu’ils dormaient et qu’ils n’ont rien remarqué..

Avec HLN


Ajouter un commentaire




Animateurs


Contact


Horizon FM.
Conakry
République de Guinée
Studio : +(224) 655 56 53 56
Admin : +(224) 622 17 71 46
Courriel
horizonfmconakry103@gmail.com
oumoudiallo710@yahoo.fr